Jennifer Garner

Elle aurait pu sans aucun problème se Joindre à la dernière campagne de publicité pour la marque Dim. Avec des jambes d’une telle longueur et au  » design  » si élancé, elle aurait fait un malheur. L’affaire n’aurait pas non plus été trop mal si la belle avait voulu prêter son doux visage pour une pub Yves Rocher-. Mais non, rien de cela en perspective ! En revanche, vous pourrez tous admirer son Joli popotin gainé de cuir dans la nouvelle adaptation cinématographique du super héros -Daredevil- sortie en avril). Qu’est ce que vous voulez, on fait ce qu’on peut dans la vie !

Remarquez, on ne devrait pas trop y perdre au change. Au vu des dernières photos en date, il faut bien avouer que nous sommes tous aux anges que la production ait désigné Jennifer Garner pour interpréter le rôle d’Elektra (la méchante du film). Dire que nous sommes blasés du personnage qu’elle tient dans la série « Alias » serait mentir, mais Jennifer est le genre de fille que plus on voit, plus on veut la revoir.

Jennifer GarnerEh oui, on est comme ça nous les mecs, jamais rassassiés ! Il faut dire que depuis ses premiers émois dans l’univers du show-biz dans le blockbuster Pearl Habor, la Miss n’a cessé de tout fracasser sur son passage. Passionnée de danse classique jusqu’à l’âge de 15 ans, elle est cependant recalée par ses professeurs en raison d’une trop grande taille (de jambes). Plus que bonne élève, elle s’inscrit à la Denison University afin d’y poursuivre des cours de chimie. Mais, très vite, elle décide que sa vie se passera sous les sunlights des projecteurs. Elle prend des cours d’expression théâtrale après la fac et cela, peu à peu, à temps plein. Se doutant très vite que rien n’est possible pour elle à Houston, la ville qui l’a vue naître, Jennifer met le cap direction New York.

Avec l’aide du Ciel et de son talent, elle décroche un rôle dans une production à Brodway -A Month in the Country-. Forte de ce qui s’appelle une belle première expérience, Jennifer Garner déménage et pose ses valises à Los Angeles afin de tenter sa chance du côté d’Hollywood. Sa nouvelle petite réputation acquise à Big Apple, lui permet des apparitions (remarquées par les puristes) dans des séries comme : -Law et Oder-, -Spin City-, et -Rose Hill. Mais, c’est son rôle dans -Pearl Harbor-en 2000 (déjà avec Ben Afleck) qui va vraiment faire d’elle une nouvelle promise du cinéma américain.

Grâce à ce second rôle, le producteur J. J. Abrams l’engage pour incarner Sidney Bristow, l’espionne de charme de la série -Alias-. L’histoire d’une jeune fille agent bancaire le jour, mais également agent double d’une branche de la CIA la  » nuit « . Prestation physique au possible, sa petite expérience en taekwondo n’est pas de trop pour jouer ce rôle particulier. De suite, le feuilleton obtient un franc succès de l’autre côté de l’Atlantique. Si bien qu’elle obtient en 2002 le Golden Globe de la meilleure actrice de série télévisée. Pour ses fans qui sont de plus en plus nombreux à travers la planète, Jennifer Garner incarne la femme « nature » par excellence. Spielberg touché par la beauté et le talent de la belle l’embauche au côté de Leonardo DiCaprio dans -Attrape-moi si tu peux-.

Voilà comment en moins de trois ans, Jennifer Garner est devenue la nouvelle étoile d’Hollywood. Le retentissement de la série Alias- a été tel, que la nouvelle bombe atomique made in America devrait tourner une campagne de pub pour la CIA pour le recrutement de ses nouveaux agents dans quelques semaines.  » Engagez-vous, engagez-vous qu’ils disaient « . Eh bien pour une fois, cela vaudra peut-être le coup !

Publié dans Actrice | Laisser un commentaire

Avril Lavigne

C’est l’anti-Britney Spears et Christina Aguilera en puissance ! En moins d’un an, Avril Lavigne s’est fait plus qu’un petit nom dans le monde de la musique. Avec son air plutôt trash, elle incarne un nouveau type de chanteuses, qui se veulent aux antipodes de la mode actuelle. Avec plus de dix millions de ventes pour son premier album Let Go, le raz-de-marée est en route !

Dire qu’on en a marre des petites adolescentes qui braillent à tue-tête dans le poste serait mentir. Elles sont belles, chantent plutôt bien, mais il faut avouer qu’elles ont tendance à toutes se ressembler un peu. Maintenant, la « compétition » est si rude que lorsque vous décidez de sortir du moule, c’est tout de suite plus compliqué. Alanis Morissette est l’une de ces artistes qui a pourtant réussi à accomplir cette tâche périlleuse. Mais attention, bien que cette jeune femme ait cartonné il y a deux ans, il faut être honnête et dire que son deuxième album vraiment international n’a pas eu le même succès. On espère que cela ne se produira pas pour la belle Avril Lavigne qui, forte de ses 18 ans, est arrivée comme une météorite il y a peu dans le monde de la musique.

Avril Lavigne

Originaire de Napanee, une petite bourgade au beau milieu de l’Ontario, ce n’est pas sur un coup de tête que cette jeune fille au look sexy de garçon manqué a décidé de faire de sa vie une partition musicale. C’est toute seule qu’elle apprend à jouer de la guitare et compose ses premiers textes dès l’âge de douze ans. Elève agitée à l’école, passionnée de hockey sur glace et de skateboard, elle fait ses premières gammes en public dans les festivals régionaux, où déjà elle se donne sur scène sans compter. C’est en voyage de repérage du côté de New York que le producteur Antonio Reid remarque cette petite blonde au look si accrocheur. Sur un coup de tête, elle décide d’arrêter net ses études. Très vite, Avril entre en studio. Mais, bien qu’elle travaille enfin dans le milieu, les premières chansons qu’elle enregistre ne lui plaisent pas. Non représentatives de sa personnalité, elle sent de suite qu’il faut qu’elle prenne les choses en main.

La petite Lavigne décide d’imposer ses propres compositions, même si cela lui a valu pas mal de prises de tête avec ses « employeurs » au début. Bien lui en prit, car tout juste à l’âge de seize ans, elle sort son premier album Let Go, qui est immédiatement un carton international. Son premier single, Complited, se vend à plus de cinq millions d’exemplaires. Avec un style musical qui mélange sans concession le rock, le punk et l’alternatif, elle se détache de la tendance pop commune à la génération Mandy Moore qui tient le haut de l’affiche depuis peu. S’inspirant d’artistes comme Lenny Kravitz ou Offsprings, Avril Lavigne a décidé de vivre son métier en marge de la société de consommation, quitte à ce que les désirs des médias ne se retrouvent pas totalement en elle. Bracelet de force au poignet, cravate au-dessus du tee-shirt et baskets aux pieds, elle est fin prête pour tout donner à ses fans.

Son deuxième single, Sk8er Bol (prononcez Skater Boy), connaît actuellement un vrai succès de l’autre côté de l’Atlantique, et ne devrait pas mettre une éternité à faire de même sur le vieux continent. Pour ce qui est de ses amourettes, on ne lui connaît aucun preux chevalier. Au vu de sa nouvelle renommée, il devrait y avoir foule au balcon dans peu de temps Nommée cinq fois aux Grammy Awards cette année (elle n’a rien gagné I), Avril Lavigne devrait être en couverture du prochain magazine Rolling Stones pour ce mois de mars. Etant assez amateur de son physique et de sa musique, je ne peux que lui souhaiter une belle et longue carrière. Maintenant, seuls les dieux connaissent le futur, et vous savez comme moi que plus cachottiers qu’eux, y a pas.

Publié dans Chanteuse | Laisser un commentaire

Robia Lamorte

Robia LaMorte est née à New York dans le Queens. Elle a beaucoup voyagé dans sa jeunesse. « J’ai eu une enfance nomade, confie_t_elle. Ma mère n’est pas tout à fait une bohémienne, mais elle avait sans cesse la bougeotte ». Elle a vécu dans le Colorado, dans le Maryland, en Floride et dans le Connecticut avant d’arriver en Californie avec son père quand elle avait 14 ans. A cet âge, Robia, passionnée de danse, fréquente pendant 6 mois le lycée des Arts de Los Angeles.

A l’âge de 16 ans, elle participe à son premier clip et fait également des défilés de mode. Danseuse des Pet Shop Boys et de Prince, elle avoue : « Ce fut le sommet de ma carrière en tant que danseuse ».

Un an et demi plus tard, Robia signe pour plusieur épisodes de « Beverly Hills ». Elle joue Jill Fleming, une jeune New Yorkaise. Ensuite, Robia tourne des spots publicitaire pour « Oil of Olaz », « GE », « The Gap », « Budweiser », …

Remarquée par les producteurs de « Buffy contre les vampires », elle passe une audition puis conquiert le coeur de milliers de fans. Chrétienne très pratiquante, Robia avoue qu’il y a des aspects de la série qui la dérangent. Elle n’aime pas vraiment les allusions aux démons et au surnaturel qui sont constament faites dans la série.

Après son départ de la série, Joss Whedon lui a demandé de revenir jouer dans un épisode de la 3ème saison. Robia a beaucoup hésité avant d’accepetr la proposition : « Ca me perturbait de savoir qu’un démon s’était emparé de mon personnage », confie_t_elle. « Je pense que le mal existe vraiment et qu’il ne faut pas jouer avec ce genre de choses ».

Publié dans Actrice | Laisser un commentaire

Sarah Michelle Gellar

Sarah a plaisir également à faire du roller et du ski nautique. Elle a fait de la compétition en skate pendant 3 ans et a fini 3ème dans la compétition régionale du New York State. Elle a fait 5 ans de Tae Kwon Do. Sarah est enfant unique et se considère comme un bourreau de travail.

Sarah a commencé sa carrière à l’âge de 4 ans quand elle a été découverte par un agent alors qu’elle mangeait dans un restaurant local. Trois semaines plus tard, elle était sur le tournage de son premier film qui s’intitulait : « An Invasion of Privacy ». Cette découverte devait simplifier plus tard sa carrière professionnelle qui a duré 17 de ses 20 années de vie. Elle a été l’une des deux hôtesses régulières d’un talk show, « girl talk ». Puis elle est apparue avec Mattew Broderick et Eric Stoltz dans « the widow Claire ». On l’a vue aussi dans « Spenser : For Hire », « Love, Sidney », « The David Letterman Show » et « The Regis Philbin Show ». Elle a fait plus de 100 films publicitaires et est un modèle de Wilhelmina. Elle est également apparue dans « Crossbow » qu’elle a filmé en France et en Suisse. Sarah a joué Molly dans la version originale de « Jake’s Women » de Neil Simon et a gagné une récompense en jouant dans la mini-série de NBC « A Woman Named Jackie ». Sarah a commencé à gagner un petit, mais fidèle, salaire quand elle a joué le rôle de Sydney Rutledge dans un soap opéra, « Swans Crossing ».

Le 24 Février 1993, Sarah Michelle commence le tournage de « All my Children ». Elle a été nominée en 1994 et l’a encore été en 1995 dans la catégorie plus jeune actrice. Bien qu’elle ait donné aux producteurs 6 mois, elle a annoncé à son public sa décision de partir du tournage le jour après sa victoire aux Emmy. Après 2 ans et demi, Sarah a laissé l’ensemble de All my Children pour partir en Californie pour rechercher une nouvelle renommée dans les films ou la TV. En 1996, Sarah a été sélectionnée pour jouer dans une nouvelle série intitulée « Buffy, The Vampire Slayer », fondée sur le film qui porte le même nom. La Warner Bros a acheté 13 épisodes de la série, et bien que les estimations du pilote aient été les plus hautes jamais obtenues sur la chaîne WB, il a été classé 100ème sur 107 programmes dans les estimations de Nielson. WB a décidé que le tournage continuerait encore pour 22 épisodes qui commenceraient à être tournés le 15 septembre. En juin, Sarah terminait le tournage de « I know what you did last summer » avec Jennifer Love Hewitt. Le film est sorti le 17 octobre 1997 et est devenu le numéro 1 le premier week-end, faisant recette en juste 2 jours. Peu de temps après, Sarah est partie à Atlanta pour le tournage de « Scream 2″, qui a eu la plus grande ouverture de décembre et a fait plus d’argent le premier week-end que les 9 films principaux combinés. Sarah a tourné « Cruel Intentions » (Sexe Intentions) et a commencé le tournage d’un autre film intitulé « Vanilla Fog ». Le 10 mars 1998, Sarah a gagné une récompense dans la catégorie horreur pour son rôle dans « I Know What You Did Last Summer ». Sarah s’est mariée en 2002 avec Freddie Prinze Junior après avoir été avec Jerry O’Connell (Quinn de la série « Sliders).

Publié dans Actrice | Laisser un commentaire

Jenifer Bartoli

Jenifer Yaël Dadouche Bartoli, aussi appelé Jenifer, née le 15 novembre 1982 à Nice. Elle a été révélée par la première édition de la Star Academy fin 2001, début 2002.

Actuellement elle a créé 4 albums et le dernier s’intitule : « Appelle-moi Jen ». Cet album a rencontré moins de succès que les précédents, mais a quand même remporté un NRJ Music Award.

En ce moment elle est en concert pour son nouvel album. 49 dates sont prévues.

Depuis sa vistoire à la Star Academy 1, contre Mario, Jenifer a fait du chemin.

Après « Jenifer » et « le Passage », son 3ème album, « Jenifer fait son Live », vient de sortir accompagné de son DVD du même nom.

Tous ses singles sont des succès qui se placent haut dans les classements.

A travers ses chansons, Jenifer nous parle d’elle, de ce qui la touche et parfois même de sa vie de famille et du petit Aaron.

En 2003, Jenifer est obtient la récompense de la « Meilleure révélation féminine » aux NRJ Awards.

En 2004, Jenifer est nommée « Meilleure Arsiste Féminine de l’Année » aux NRJ Awards et a remporté le titre de « Meilleure chanson Française » lors des MTV Music Awards à Rome.

Marraine d’honneur de la Star Academy 4, elle a également été nominée aux Victoires de la Musique et participé au concert des Enfoirés.

L’année 2007 est marquée par la préparation d’un nouvel album. Sorti début novembre, ce dernier opus rencontre déjà un vif succès.

Publié dans Chanteuse | 2 commentaires